Résidence La Grange à Pannissières

La copropriété La Grange, située à Panissières dans la Loire, est constituée par deux immeubles construits en 1971 avec ces 42 logements. Sa date de construction, avant la première apparition de règlement thermique 1974, explique de nombreux défauts thermiques des bâtiments. Le changement de la menuiserie bois en simple vitrage par double vitrage initié par les copropriétaires eux-mêmes démontre une volonté d’amélioration de confort par les résidents mais aussi l’inefficacité d’intervention ponctuelle en travaux.
Le conseil syndical de la copropriété a commandé un diagnostic technique global (DTG) et un audit énergétique en janvier 2016 avant même la date d’application de la loi Alur. Cette manifestation d’une forte volonté de faire réaliser un diagnostic complet des bâtiments et ne pas attendre l’obligation imposée par la loi, signifie l’intérêt de la copropriété au résultat de notre rapport.
Nous avons minutieusement étudié les plans archivés dont certaines parties ont subi des modifications. Nous avons effectué des relevés de l’état des lieux lors des deux visites sur le site. Notre partenaire en audit énergétique AD Environnement a réalisé une enquête auprès des résidents sur la consommation d’énergie et du confort des logements.
Les défauts sont nombreux : manque d’isolation thermique, encore des fenêtres en simple vitrage, fissures en façades, aspect balcon très détérioré, manque de désenfumage, phénomène de condensation à l’intérieur des logements, présence susceptible de la présence d’amiante…
Le rapport final présenté par AD Environnement à l’assemblée générale de la copropriété en 2016 a permis à inscrire les travaux votés dans le carnet d’entretien. Les travaux programmés vont améliorer considérablement le confort thermique des logements, et aussi l’aspects extérieur des bâtiments, augmenteront par conséquence la valeur patrimoine de la résidence.